Top

Immersion néerlandais

En matière d’apprentissage : elle consiste à plonger l’enfant dans un bain linguistique différent de sa langue maternelle, en faisant de la langue d’immersion un outil de communication pour apprendre certaines matières du programme.

L’élève apprend à la fois des matières et une langue étrangère, sans alourdir son programme.

Organisation et répartition des périodes :

Le programme concerne des enfants de la 3ème maternelle à la 6ème primaire.

Classes

Périodes immersion

3ème maternelle

13

1ère – 2ème primaires

12

3ème – 4ème primaires

10

5ème -6ème primaires

8 (dont 2 périodes de seconde langue)

Le nombre de périodes diminue en fin de cycle, pour donner aux élèves toutes les chances de réussite aux épreuves du CEB (examens en langue française uniquement). L’enseignement en immersion est donné par des enseignants néerlandophones porteurs d’un titre pédagogique d’instituteur.

L’entrée dans la filière immersion est un engagement pour une durée de 7 ans (de la 3ème maternelle à la 6ème primaire).

A propos de l’immersion :

L’approche d’Enseignement d’une Matière par Intégration d’une Langue Etrangère (EMILE) sera le gage d’un bénéfice linguistique supplémentaire qui viendra compléter la maîtrise de compétences attendues par chaque élève en fin de sixième primaire.

L’immersion c’est…

  • Adressé à tous

  • Apprendre dans une autre langue

L’immersion ce n’est pas…

  • Elitiste

  • Une méthode spécifique

  • Un objectif de bilinguisme

  • Des cours de langue

Depuis septembre 2006, notre école s’est lancée dans un projet en immersion linguistique. La formule débute en 3ème maternelle et se poursuit jusqu’en 6ème primaire.

POURQUOI ?

L’immersion linguistique à l’école existe au Canada depuis plus de 30 ans. Elle est aujourd’hui autorisée et soutenue par le gouvernement de la Communauté française.

L’immersion se base sur une constatation : l’enfant est plus réceptif à l’apprentissage d’une autre langue. Jusqu’à 6 ans, il est très sensible à l’acquisition des sons ; jusqu’à 12 ans, son esprit est ouvert à recevoir la grammaire de la langue.

Et pour l’enfant ?

  • pour l’ouvrir
  • pour le sensibiliser à la richesse culturelle et linguistique de notre société
  • pour solliciter, développer la mémoire
  • Pour développer le processus cognitif qui permet de faire des liens entre les matières
  • Pour construire un bagage linguistique pour l’avenir
  • Pour motiver l’enfant à l’apprentissage d’autres langues

CONCRETEMENT ?

L’immersion consiste à donner une partie des enseignements dans une autre langue. Dans notre école, le choix s’est porté sur le néerlandais.

A partir de la troisième maternelle jusqu’en 2ème primaire, la moitié des cours généraux (mathématique, étude de la langue, éveil) se donnent en néerlandais par un enseignant néerlandophone et l’autre moitié par un enseignant francophone. L’éveil religieux, les cours d’éducation physique (y compris la piscine) se font, quant à eux en français.

A partir de la 3ème primaire, les heures d’immersion deviennent dégressives à raison de 10 périodes en 3ème et 4ème primaire et de 8 périodes (dont 2 périodes de seconde langue) en 5ème et 6ème primaire. Ceci afin de permettre à la langue étrangère de bien s’implanter par la « co-construction » des apprentissages.

Cette méthode a pour objectif de conduire l’élève à se présenter aux examens du CEB (certificat d’étude de base).

L’immersion linguistique ne se fait pas au détriment du français. L’apprentissage du français reste la priorité essentielle. Les études réalisées à ce jour par diverses universités montrent d’ailleurs que là où l’immersion a été mise en place :

  • aucun retard n’a été constaté dans la maîtrise de la langue maternelle en fin de 6ème primaire.
  • les effets de l’apprentissage précoce sont positifs sur le développement intellectuel et sur les qualités de tolérance et d’ouverture de l’enfant.

QUEL EST L’OBJECTIF DE L’IMMERSION ?

Il s’agit de rendre les enfants aptes à comprendre un message oral, à s’exprimer oralement et à lire un message écrit et non d’en faire de parfaits bilingues.